Répondre

Attention, il n'y a pas eu de réponse à ce sujet depuis au moins 120 jours.
À moins que vous ne soyez sûr de vouloir répondre, pensez éventuellement à créer un nouveau sujet.
Nom:
E-mail:
Titre:
Icône du message:

Vérification:
Taper les lettres montrées dans l'image
Ecouter les lettres / Demander une autre image

Taper les lettres montrées dans l'image:
Désolé pour toutes ces questions... Les spammeurs sont de plus en plus pénibles. Quelle est, traditionnellement, la couleur du cheval d'Henri IV ?:
Tapez "cy" puis "na", puis "douze" en chiffres (quatre lettres et deux chiffres, donc):

Raccourcis : tapez [ALT]+[S] pour poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser


Résumé de la discussion

Posté par: Nao/Gilles
« le: 6 Juin 2007 à 0h13 »

J'ai un ami qui va me les passer ;)
Alors, tu les as vus depuis ? :sifflote:
Posté par: Gemini
« le: 2 Mai 2007 à 16h22 »

Au fait, je me suis toujours contenté de Kaamelot à la télé, donc je n'ai pas les DVD, ni les bonus qui vont avec.
Tu y perds énormément...
J'ai un ami qui va me les passer ;)
Posté par: Nao/Gilles
« le: 2 Mai 2007 à 11h16 »

Au fait, je me suis toujours contenté de Kaamelot à la télé, donc je n'ai pas les DVD, ni les bonus qui vont avec.
Tu y perds énormément...
Posté par: Gemini
« le: 2 Mai 2007 à 9h08 »

C'est de toi, ou c'est repris de quelque part ?
J'ai fait un travail de recherche sur l'histoire de l'oeuvre, sur le net et dans quelques bouquins de légendes anglo-saxonnes que j'avais sous la main ; je suis un amateur d'histoire des religions, de mythologie, et de contes et légendes, donc j'ai des livres sur le sujet.

Il était bien évident que Alexandre Astier allait créer sa propre version, mais elle reste tout de même intéressante, car il fait appel à des éléments qui sont rarement utilisés.
Déjà, si Perceval et Lancelot sont des grands classiques parmi les chevaliers, Bohort et Yvain sont moins connus. Ensuite, il y a peu d'histoires sur Arthur qui le replacent à l'époque où il a réellement vécu ; le dernier film en date (le Roi Arthur) se voulaient conforme à la réalité historique, mais incorporait en fait plein d'éléments fantaisistes, dont Lancelot ; la plupart des versions modernes (dont celles avec Sean Connery) le replace dans un Moyen-Age plus avancé dans le temps. Quand j'ai regardé de près, je me suis aperçu que l'auteur avait mélangé des références qui n'avaient pour ainsi dire jamais été mises ensemble dans la même oeuvre sur la légende d'Arthur.

Au fait, je me suis toujours contenté de Kaamelot à la télé, donc je n'ai pas les DVD, ni les bonus qui vont avec.
Posté par: Nao/Gilles
« le: 2 Mai 2007 à 8h59 »

C'est un travail de fan, mais j'espère qu'il vous plaira.
C'est de toi, ou c'est repris de quelque part ?
Citer
Alexandre Astier a donc lui-même créer sa propre vision de la légende.
Tu devrais regarder les documentaires sur les DVD de Kaamelott, et lire le livre, ils mentionnent tous qu'il n'est que très "naturel" qu'AA crée sa propre vision, puisqu'il ne s'agit que d'une légende, qui a été déformée par chaque nouveau conteur. Tout ça, finalement, ce n'est qu'un "socle commun" utilisable par les poètes désireux d'aborder les thématiques classiques de la Table Ronde (conflit christianisme-paganisme, triangles amoureux, quête de la pureté, poids du destin...), et qu'ils peuvent modifier à leur goût pour correspondre à leurs propres intentions.
Posté par: Gemini
« le: 2 Mai 2007 à 8h40 »

Je pense, pour bien aborder Kaamelot, qu’il est nécessaire de considérer le mythe du roi Arthur à travers les âges. Je vais donc tenter, pour ceux que cela intéresse, de faire le point. C'est un travail de fan, mais j'espère qu'il vous plaira.

A l’origine, Arthur – aussi appelé Artus – est un chef guerrier du VIème siècle après JC, et ses actions – ainsi que son rôle – sont bien moins prépondérantes que ce que rapporte sa légende. Il se fait connaître par sa lutte farouche contre les Saxons ; la transmission orale du savoir en fera un roi puissant et conquérant. Au fil des siècles, sa légende prend forme et Arthur devient l’emblème des valeurs celtes.
C’est en 1135 qu’est retranscrit pour la première fois sur papier l’histoire d’Arthur, par Geoffroi de Monmouth dans son Histoire des Rois de Bretagne en langue latine ; il le décrit comme étant le fils du roi Uther Pendragon et d’Igraine, éduqué par l’enchanteur Myrddin (Merlin), qui devient roi à son tour à 15 ans, et s’oppose à l’invasion Saxone. Wace, chanoine de Bayeux, en donnera une traduction libre en 1155 dans son Roman de Brut ; il ajoute au mythe deux éléments majeurs : la Table Ronde et Excalibur.
La légende du Roi Arthur se répand en Europe, d’adaptations en adaptations, qui contribuent à l’éloigner de la réalité historique. Chrétien de Troyes s’emparent du mythe, et lui consacre 5 ouvrages : Erec et Enide, Cligès, Lancelot (ou le Chevalier à la Charrette), Yvain (ou le Chevalier au Lion), et Perceval (ou le Conte du Graal). Parmi les ajouts apportées par Chrétien de Troyes, le plus célèbre est sans doute Lancelot, personnage originaire d’Armorique.
Au XIIIème siècle, les œuvres de Chrétien de Troyes sont remaniées par des auteurs anonymes, qui y accentuent le côté féodal et la symbolique chrétienne ; le Graal, hérité de la symbolique celte du chaudron (des druides), gagne en puissance mystique pour devenir le Saint-Graal. Un véritable cycle se constitue alors avec L’Histoire du Saint-Graal, L’Histoire de Merlin l’Enchanteur, Le Livre de Lancelot du Lac, La Quête du Saint-Graal, et La Mort du Roi Arthur. Ce cycle correspond à la version la plus connue de la Légende du roi Arthur.
Et il serait faux de penser que le mythe a cessé d’évoluer à ce moment-là, puisque l’imagination des hommes a continué de le modifier, ne serait-ce qu’au travers des nombreuses versions qui ont vu le jour au cours du XXème. L’exemple le plus frappant est celui de Prince Vaillant, personnage aujourd’hui fréquemment associé au cycle arthurien, qui n’est apparu qu’en 1937 dans une bande-dessinée américaine.
Qu'est-ce qui a pu muter cette histoire à ce point ? Quatre points me semblent primordiaux :
-               Pendant près de 5ème siècle, la transmission de cette histoire n'a été que orale, sans support écrit pour rétablir la vérité historique lorsque des petites modifications apparaissaient. On voit bien ce que donne une expérience de "téléphone arabe" : la version définitive du message est souvent très éloignée de l'original.
-               Nous pourrions imaginer que, comme pour les troubadours et le Roman de Renart, nombre d'auteurs ayant contribué à répandre le mythe ont voulu apporter leur pierre à l'édifice en modifiant et ajoutant des éléments pour "améliorer" l'histoire.
-               Un travail de traduction, c'est aussi un travail d'adaptation, ne serait-ce qu'à cause des mots et expressions qui n'ont pas d'équivalent d'une langue à l'autre. Donc au fil des traductions, les adaptations successives ont pu apporter des modifications notables.
-               Arthur et ses Chevaliers ont certainement été utilisés comme outil de propagande - par les Celtes, la Grande-Bretagne, ou peut-être même l'Eglise - à une époque ou une autre ; la religion et l'histoire, même moderne (souvenez-vous de Stakhanov), sont remplis d'exemples simimaires. Et pour en faire une propagande efficace, il fallait améliorer le mythe et les personnages pour le rendre conforme à l'image que ceux qui l'ont fait voulait donner. Ce dernier point est une supposition de ma part, mais je suis persuadé de son bien-fondé.

Qu’en est-il de la version d’Alexandre Astier ?
Et bien l’auteur a pioché ses références dans les diverses versions du mythe, comme pourrait le démontrer une analyse rapide de quelques points de la série.
-   L’époque de la série correspond à celle d’origine, comme le sous-entend la présence des Romains (il me semble qu’aucune date exacte n’est donnée dans la série).
-   Merlin se veut druide plutôt qu’enchanteur, ce qui le rattache donc plus à la légende celte d’avant le XIIème siècle. Il faut savoir que la relation roi/druide telle que la représentaient Arthur et Merlin est très présente dans les mythes celtiques.
-   La Table Ronde et Excalibur sont apparus chez Wace, même s’ils ont été repris par la suite par d’autres auteurs, tout comme Lancelot a été créé de toute pièce par de Troyes puis abondamment réutilisé.
Alexandre Astier a donc lui-même créer sa propre vision de la légende.
Posté par: Ialdaboth
« le: 30 Avril 2007 à 22h39 »

Mort de rire du début à la fin. Alain Chabat en duc d'Aquitaine était génialissime, il fait bien la paire avec Bohort  :mdr:
Surpris par contre, j'attendais de voir Perceval retirer Excalibur du rocher, et Lancelot se transformer en chevalier noir. Bon, ça viendras... ^^
Posté par: Nao/Gilles
« le: 30 Avril 2007 à 11h48 »

Ben, il a dit que les deux téléfilms se termineraient sur un cliffhanger, "différent de la version série"... C'est curieux, oui, ça veut dire qu'il y aura au moins 3 cliffhangers (2 pour les téléfilms + dans l'épisode 25) pour les 25 premiers épisodes, et peut-être encore 3 autres pour la deuxième moitié de la saison cet automne...
Posté par: DC
« le: 30 Avril 2007 à 11h42 »

C'est exactement le problème...
Je vais regarder quand même, parce que ça fait 6 mois que j'attends du neuf, mais ça va faire bizarre !
Tout pareil. Cela dit, je crois Astier suffisament intelligent pour avoir géré la chose de façon à nous spoiler, mais pas trop, en se laissant un bon paquet d'éléments de surprise sous le coude.
Je me trompe peut être, mais j'ai l'impression que ça va être comme une grosse bande annonce, enfin quelque chose comme ça, qui nous fera dire "je veux savoiiiiiir!"
Posté par: Nao/Gilles
« le: 30 Avril 2007 à 10h17 »

C'est exactement le problème...
Je vais regarder quand même, parce que ça fait 6 mois que j'attends du neuf, mais ça va faire bizarre !
Posté par: DC
« le: 30 Avril 2007 à 9h57 »

Donc en gros on a des épisodes de la saison V en avant-première, c'est bien ça ?

Hé mais c'est très bon, ça ! :D
Oui et non, l'air de rien, on se mange un bon gros spoiler bien touffu d'une demi-saison dans la face... :ph34r:
Posté par: Nao/Gilles
« le: 30 Avril 2007 à 9h39 »

Donc en gros on a des épisodes de la saison V en avant-première, c'est bien ça ?
Regarde tout en haut de la page, ça fait longtemps qu'on en parle... :^^;:
Posté par: Ialdaboth
« le: 29 Avril 2007 à 23h50 »

Donc en gros on a des épisodes de la saison V en avant-première, c'est bien ça ?

Hé mais c'est très bon, ça ! :D
Posté par: Nao/Gilles
« le: 29 Avril 2007 à 22h51 »

N'oublie pas, ce ne sont pas des téléfilms, mais un remontage des épisodes de 7mn dans l'optique de l'extraction du "fil rouge" sérieux de la série "normale"... Je ne suis pas certain que le résultat soit exempt de défauts, forcément. Mais je ne jugerai qu'après avoir vu les 50 épisodes "réguliers", quoi ;)

Quant au journaliste de Métro, il dit bien qu'il trouve la série télé très drôle... Et les téléfilms juste "moins drôles", "un peu décevants". Il ne dit pas que c'est sans intérêt, hein ! ^^
Posté par: Ialdaboth
« le: 29 Avril 2007 à 21h54 »

Ou alors c'est un journaliste qui a eu une crise de courage et qui a osé aller à l'encontre du sens du vent...
Trois "T" dans Tele Star, même vu la facilité avec laquelle ils les accorde, ça parait quand même trop beau pour être vraiment catholique. Déjà la bédé m'avait convaincu que Kaamelott était fait pour le format court, là des épisodes d'une heure, j'appréhende carrément. Les élections à côté c'est de la gnognotte sur mon trouillomètre perso.

PS ; enfin d'un autre côté, c'est Métro. Ils ont peut-être pas eu de box des premières saisons gratos, c'est peut-être pour ça ?