Author Topic: Astier, le nouvel Audiard ?  (Read 20119 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Arion

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 173
  • Gender: Male
    • View Profile
    • 21st Century Boy - Le Blog d'Arion
Qu'est-ce qui vous fait aimer Kaamelott ?
si tu lui dis que Audiard c'est pas terrible... Ben il va un peu te rire au nez, quoi.  :mdr:
Je n'ai pas dit qu'Audiard c'était pas terrible, j'ai dit que je trouvais Astier meilleur. :p
Et c'est juste mon opinion... Rien de plus.
Bien sûr, et je la respecte, c'est juste que tu ne m'avais pas l'air de connaître suffisemment bien l'oeuvre d'Audiard pour pouvoir dire qu'Astier est meilleur que lui. La notion de supériorité sous-entend qu'on a une bonne connaissance des deux valeurs qu'on met en balance. Sinon ça n'a pas de sens de faire de telles affirmations... ^^;
Quote
Les deux poncifs les plus couramment répétés sur Astier c'est qu'il écrit comme Audiard
Ce n'est pas un poncif à partir du moment où Astier, comme je le disais, a affirmé à plusieurs reprises être un inconditonnel d'Audiard (les films dialogués par lui sont ses films de chevet, de son propre aveu) et qu'il s'attachait à reproduire un humour aussi imagé et percutant que son auguste modèle. Maintenant, je suis d'accord pour dire que ce n'est pas parcequ'il s'attache à faire de l'humour "à la Audiard " qu'il fait du Audiard à proprement parler. Il s'en inspire, en prend la substantifique moëlle et fait du Astier.
Quote
et qu'il joue comme De Funès.
Ah ? Première nouvelle...  :^^;:

Tiens, tu avais acheté la BD finalement ? Ca donne quoi ? Tu avais pris l'édition deluxe, de mémoire ?
Private Witt (J. Caviezel) : Do you ever feel lonely?
First Sgt.Welsh (S. Penn) : Only when I'm around people...
The Thin Red Line (Terrence Malick, 1998).

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10349
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Bien sûr, et je la respecte, c'est juste que tu ne m'avais pas l'air de connaître suffisemment bien l'oeuvre d'Audiard pour pouvoir dire qu'Astier est meilleur que lui. La notion de supériorité sous-entend qu'on a une bonne connaissance des deux valeurs qu'on met en balance. Sinon ça n'a pas de sens de faire de telles affirmations... ^^;
Tu veux dire que pour comparer la qualité des albums de Yes et de Chantal Goya, je suis censé me taper l'intégrale des albums de Chantal Goya, au cas où, sait-on jamais, elle aurait fait un album de prog dans les années 70 ? :rolleyes:
Quote
Ce n'est pas un poncif à partir du moment où Astier, comme je le disais, a affirmé à plusieurs reprises être un inconditonnel d'Audiard (les films dialogués par lui sont ses films de chevet, de son propre aveu)
Je ne l'ai jamais vu dire ça nulle part...
Quote
Quote
et qu'il joue comme De Funès.
Ah ? Première nouvelle...  :^^;:
Ben ça se défend, non ?
Quote
Tiens, tu avais acheté la BD finalement ?
Oui. J'en avais parlé dans les commentaires de l'autre billet, d'ailleurs.............. :rolleyes:
Quote
Ca donne quoi ? Tu avais pris l'édition deluxe, de mémoire ?
Non, elle n'est pas terrible : pages en N&B et prix 2x plus élevé sans justification... La mise en couleurs étant bonne, je me suis contenté de lire les interviews exclusives à Virgin, et de reposer sagement cette édition spéciale...

Enfin bref, pour faire court : j'ai bien aimé la BD, mais sans plus... La preuve que Kaamelott, ça ne vaut pas le déplacement QUE pour les dialogues.
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline Arion

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 173
  • Gender: Male
    • View Profile
    • 21st Century Boy - Le Blog d'Arion
Bien sûr, et je la respecte, c'est juste que tu ne m'avais pas l'air de connaître suffisemment bien l'oeuvre d'Audiard pour pouvoir dire qu'Astier est meilleur que lui. La notion de supériorité sous-entend qu'on a une bonne connaissance des deux valeurs qu'on met en balance. Sinon ça n'a pas de sens de faire de telles affirmations... ^^;
Tu veux dire que pour comparer la qualité des albums de Yes et de Chantal Goya, je suis censé me taper l'intégrale des albums de Chantal Goya, au cas où, sait-on jamais, elle aurait fait un album de prog dans les années 70 ? :rolleyes:
Ne joue pas sur les mots, tu m'as bien compris. Comment peux-tu dire qu'Astier est supérieur à un gars dont tu ne connais que quelques répliques éparses dont la plupart t'ont été répercutéers sur un forum, indépendamment du contexte et du jeu d'acteur, ou vu en coup de vent dans un film ou deux ? Bref............ :^^;:
Quote
Quote
Ce n'est pas un poncif à partir du moment où Astier, comme je le disais, a affirmé à plusieurs reprises être un inconditonnel d'Audiard (les films dialogués par lui sont ses films de chevet, de son propre aveu)
Je ne l'ai jamais vu dire ça nulle part...
Kadoooooooooo :
Quote
Interview d'Astier dans Télé 2 Semaines fin novembre :
Quelles sont vos influences en matière de dialogues et d'humour?
Il y a au moins deux longs métrages dont je connais les dialogues par coeur: Le cave se rebiffe et Les Vieux de la vieille (Note d'Arion : deux films dialogués par Audiard, donc). Et je regarde au moins deux films d'Audiard par semaine.
Satisfait ? :p
Quote
Quote
Quote
et qu'il joue comme De Funès.
Ah ? Première nouvelle...  :^^;:
Ben ça se défend, non ?
Moui, chais pas... A part le fait qu'ils jouent tous les deux des personnages colériques, évidemment...
Quote
Tiens, tu avais acheté la BD finalement ?
Oui. J'en avais parlé dans les commentaires de l'autre billet, d'ailleurs.............. :rolleyes:
Quote
Ca donne quoi ? Tu avais pris l'édition deluxe, de mémoire ?
Non, elle n'est pas terrible : pages en N&B et prix 2x plus élevé sans justification... La mise en couleurs étant bonne, je me suis contenté de lire les interviews exclusives à Virgin, et de reposer sagement cette édition spéciale...[/quote]Ah merde... Moi qui pensais l'acheter. Intéressantes au moins, les interview ?
Quote
Enfin bref, pour faire court : j'ai bien aimé la BD, mais sans plus...
C'est noté ! ;)
Private Witt (J. Caviezel) : Do you ever feel lonely?
First Sgt.Welsh (S. Penn) : Only when I'm around people...
The Thin Red Line (Terrence Malick, 1998).

Offline theWu

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 28
  • Gender: Male
  • OMG! I'm a P1r4t3 è_é
    • View Profile
    • Cyber-Chronicles
Un des points qui rapproche le plus Astier d'Audiard (je suis également un inconditionnel), c'est le vocabulaire choisi dans certaines expressions. Vous n'avez jamais eu l'impression en regardant Kaamelott d'entendre des ateurs usant de l'argot franchouillard des années 50-60 ? Car le rythme n'est pas le même et le propos non plus (je ne pense pas, n'étant pas un spécialiste pointu non plus de la filmographie d'Audiard, qu'il se soit attaqué à cette période de l'histoire). Ceci-dit, je comprends qu'on puisse préférer Astier à Audiard, car il a pour lui de cumuler les références et de n'en garder que le meilleur (Audiard, donc, mais aussi un peu de Buster Keaton, du Laurel et Hardy, du Marx Brothers et, bien sûr, du Monthy Pyton). Pourtant, Les Tontons Flingueurs est également un de ces films dont je connais quasiment tous les dialogues par coeur. Le comique de texte fonctionne comme cela : l'art de l'à-propos, la bonne vanne au bon endroit. Et toujours finement rédigée.

Mais bon, Astier n'en est qu'à sa véritable troisième année de service (je n'ai pas vu les pièces qui n'ont, il me semble, tourné que dans la région lyonnaise) et il faut voir maintenant s'il tient la longueur. Et c'est encore plus vrai avec le changement de ton que l'on peut attendre dans la série. Car Audiard savait faire ET Le Cave se rebiffe (effectivement excellent, surtout Gabin) ET Garde-à-vue qui est tout sauf drôle. Et qui n'en reste pas moins bon. Quand au fait que ce soit la meilleure chose qui soit arrivée à la télé française depuis 10 ans, c'est peut-être vrai, mais n'oublions pas non plus Caméra Café juste avant qui, dans un registre plus agressif, était également très bon.

Offline Arion

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 173
  • Gender: Male
    • View Profile
    • 21st Century Boy - Le Blog d'Arion
Pourtant, Les Tontons Flingueurs est également un de ces films dont je connais quasiment tous les dialogues par coeur.
J'y ajouterai "Les Barbouzes", qui m'a toujours fait hurler de rire. ;)
Quote
Mais bon, Astier n'en est qu'à sa véritable troisième année de service et il faut voir maintenant s'il tient la longueur.
Exactement.
Quote
Et c'est encore plus vrai avec le changement de ton que l'on peut attendre dans la série.
A propos de changement de "ton", je suis en plein milieu du livre III et je trouve que le niveau est moins élevé que pour les deux premières saisons... Je me marre beaucoup moins et il y a, je pense, beaucoup trop de gags recyclés. Par contre, l'histoire en soi - le fil conducteur - avance nettement plus vite. La saison que j'aime le moins pour l'instant, même si je m'en délecte toujours avec plaisir malgré tout. J'attends de voir les 20 épisodes qu'il me reste pour m'en faire un avis plus précis.
Quote
Quand au fait que ce soit la meilleure chose qui soit arrivée à la télé française depuis 10 ans, c'est peut-être vrai, mais n'oublions pas non plus Caméra Café juste avant qui, dans un registre plus agressif, était également très bon.
Eh ben tu vois, j'ai jamais pu accrocher à Caméra Café. L'humour ne me titillait pas plus que ça et je m'ennuyais sec assez rapidement.
« Last Edit à 13h30 »
Private Witt (J. Caviezel) : Do you ever feel lonely?
First Sgt.Welsh (S. Penn) : Only when I'm around people...
The Thin Red Line (Terrence Malick, 1998).

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10349
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Quote
Mais bon, Astier n'en est qu'à sa véritable troisième année de service et il faut voir maintenant s'il tient la longueur.
Exactement.
D'un autre côté... Il a déjà écrit (et réalisé, et interprété, et monté, et mis en musique) 4x350mn = 1400mn = plus de 23h de textes, soit l'équivalent d'une douzaine voire d'une quinzaine de longs-métrage. En trois ans. Sans baisser en rythme, sans être moins drôle. (Il y a peut-être quelques passages à vide dans le livre III, en effet... Mais pas plus de l'équivalent d'un seul long...)
Est-ce que tu peux me citer 12 films drôlissimes d'Audiard ? :^^;:
Si oui, sur combien d'années ?
Quote
A propos de changement de "ton", je suis ne plein milieu du livre III et je trouve que le niveau est moins élevé que lors des deux premières saisons... Je me marre beaucoup moins et il y a je pense beaucoup trop de gags recyclés.
Les gags recyclés, c'est vrai que c'est pas le top, mais c'est pas si souvent, après tout. Oui, c'est moins drôle, oui, c'est plus sérieux. Et pourtant, la saison 4 est encore plus sérieuse, et elle redevient aussi drôle que les deux premières saisons. Il a trouvé un très bon rythme.
Quote
Par contre, l'histoire en soi - le fil conducteur - avance nettement plus vite. La saison que j'aime le moins pour l'instant, même si je m'en délecte toujours avec plaisir malgré tout.
Avec le recul, tu verras qu'on ne voit plus les deux premières saisons (trop statiques) de la même manière par la suite. Elles restent succulentes, mais moins jouissives peut-être !
Quote
Eh ben tu vois, j'ai jamais pu accrocher à Caméra Café. L'humour ne me titillait pas plus que ça et je m'ennuyais sec assez rapidement.
Pareil...
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline Arion

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 173
  • Gender: Male
    • View Profile
    • 21st Century Boy - Le Blog d'Arion
Est-ce que tu peux me citer 12 films drôlissimes d'Audiard ? :^^;:
Si oui, sur combien d'années ?
Bon alors, voici les films dialogués / scénarisés par Audiard qui m'ont toujours fait hurler de rire :
"Le passe-muraille" (51)
"Le cave se rebiffe" (61)
"Les lions sont lâchés" (61)
"Un singe en hiver" (62)
"Les tontons flingueurs" (63)
"Des pissenlits par la racine" (64)
"Les barbouzes" (64)
"La métamorphose des cloportes" (65)
"Ne nous fâchons pas" (66)
"Le cri du cormoran, le soir au-dessus des jonques" (70)
"Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause! " (70)
"Elle cause plus, elle flingue" (72)
"Comment réussir... quand on est con et pleurnichard" (74)
"L'incorrigible" (75)
"Le guignolo" (80)

Sélection hautement personnelle, bien sûr.
Mais 15 films sur près de 30 ans, c'est pas si mal comme ratio non ? ^^;
Quote
Quote
A propos de changement de "ton", je suis ne plein milieu du livre III et je trouve que le niveau est moins élevé que lors des deux premières saisons... Je me marre beaucoup moins et il y a je pense beaucoup trop de gags recyclés.
Les gags recyclés, c'est vrai que c'est pas le top, mais c'est pas si souvent, après tout. Oui, c'est moins drôle, oui, c'est plus sérieux. Et pourtant, la saison 4 est encore plus sérieuse, et elle redevient aussi drôle que les deux premières saisons. Il a trouvé un très bon rythme.
Bon ben je verrais ça. ;)
Ils en sont où sur M6, niveau diff ?
Quote
Quote
Par contre, l'histoire en soi - le fil conducteur - avance nettement plus vite. La saison que j'aime le moins pour l'instant, même si je m'en délecte toujours avec plaisir malgré tout.
Avec le recul, tu verras qu'on ne voit plus les deux premières saisons (trop statiques) de la même manière par la suite. Elles restent succulentes, mais moins jouissives peut-être !
Ah ok. ^^
Ca m'a fait un petit choc, le passage marqué studio / extérieurs... Surtout qu'il coïncide avec le changement de ton dont je parlais.
Private Witt (J. Caviezel) : Do you ever feel lonely?
First Sgt.Welsh (S. Penn) : Only when I'm around people...
The Thin Red Line (Terrence Malick, 1998).

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10349
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Bon alors, voici les films dialogués / scénarisés par Audiard qui m'ont toujours fait hurler de rire :
"Le passe-muraille" (51) 90'
"Le cave se rebiffe" (61) 98'
"Les lions sont lâchés" (61) 95'
"Un singe en hiver" (62) 105'
"Les tontons flingueurs" (63) 105'
"Des pissenlits par la racine" (64) 95'
"Les barbouzes" (64) 109'
"La métamorphose des cloportes" (65) 102'
"Ne nous fâchons pas" (66) 100'
"Le cri du cormoran, le soir au-dessus des jonques" (70) Pas de durée indiquée
"Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause! " (70) Pas de durée indiquée
"Elle cause plus, elle flingue" (72) 87'
"Comment réussir... quand on est con et pleurnichard" (74) Pas de durée
"L'incorrigible" (75) 95'
"Le guignolo" (80) 108'
La moyenne des durées de ces films s'établit autour de 100mn grand maximum...
Donc, environ 1500mn au total.
Quote
Sélection hautement personnelle, bien sûr.
Mais 15 films sur près de 30 ans, c'est pas si mal comme ratio non ? ^^;
Astier a déjà fait aussi bien en seulement 3 ans.
Il lui reste encore 27 ans pour faire ses preuves auprès des fans d'Audiard, j'ai l'impression... Peut-être qu'ils accepteront l'idée qu'il "existe" sur leur lit de mort :p
Quote
Bon ben je verrais ça. ;)
Ils en sont où sur M6, niveau diff ?
La saison 4 s'est terminée le mois dernier...
La saison 5 commence au printemps prochain, normalement.
Le problème c'est qu'Astier a dit qu'elle commencerait sur un téléfilm de 52mn, or celui-ci était prévu à la base pour septembre prochain... Espérons que ça ne signifie pas que la saison 5 est repoussée à la rentrée 2007 ! Je doute fort que M6 accepte l'idée de se passer de l'audimat de la série pendant si longtemps...
Quote
Ah ok. ^^
Ca m'a fait un petit choc, le passage marqué studio / extérieurs... Surtout qu'il coïncide avec le changement de ton dont je parlais.
Il y a plein de petits chocs tout au long de la série...
Regarde la coiffure d'Arthur. Il a les cheveux hirsutes dans les saisons 1 & 2, puis une "coupe romaine" dans la saison 3 (j'ai eu du mal à m'y faire au début), puis un mélange des deux dans la saison 4... La coupe de Lot d'Orcanie, également : une coupe au bol dans la saison 3, une coiffure plus classique (et regardable) dans la 4 (où il joue un rôle plus important). Les costumes sont très, très réussis dans la saison 4 (même s'ils étaient très bien avant aussi). Les lumières sont plus claires dans la saison 4 (on sent qu'ils ont déménagé les studios !)... Tout est plus lissé, et en même temps on n'a pas l'impression de carton-pâte, on sent juste qu'il y a plus de moyens, et une volonté que tout l'argent investi se montre à l'écran ;)
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline Arion

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 173
  • Gender: Male
    • View Profile
    • 21st Century Boy - Le Blog d'Arion
Quote
Sélection hautement personnelle, bien sûr.
Mais 15 films sur près de 30 ans, c'est pas si mal comme ratio non ? ^^;
Astier a déjà fait aussi bien en seulement 3 ans.
Aussi bien en terme de longueur de péllicule donc. Ca ne prouve rien en terme de qualité. ^^;
De plus, tu m'as demandé une sélection de films que JE trouvais drôlissime, pas la TOTALITE des films comiques qu'Audiard a pu dialoguer au cours de sa longue carrière. Ce n'est qu'une sélection parmi des tonnes de films qu'il a dialogués et que j'ai pu voir, et il n'a pas fait que des comédies loin s'en faut (n'oublions pas les Chef d'oeuvres "Mélodie en sous-sol", "Cent mille dollars au Soleil", etc).
Quote
Il lui reste encore 27 ans pour faire ses preuves auprès des fans d'Audiard, j'ai l'impression...
Il a déjà fait ses preuves, puisque je reconnais que Kaamelott est génial et que c'est ce qui s'est fait de mieux à la télé française depuis des lustres. Astier est un grand auteur. Mais de là à dire qu'Astier est meilleur qu'Audiard, je trouve qu'il faut arrêter le délire, oui. :p 
Surtout quand tu reconnais ne pas être bien familier du travail d'Audiard, ta comparaison me paraît bien légère.

Nous ne connaissons, forcément, qu'une seule oeuvre d'Astier : Kaamelott ("Dies Irae" n'est pas d'un univers différent, donc je l'assimile). Astier n'a donc exploré qu'un seul univers comique jusqu'ici (avec les mêmes personnages, les mêmes caractères, des répliques illustrant des caractères réguliers, les mêmes ressorts...)... Contrairement à Audiard qui a fait du comique avec des situations différents, des personnages différents, des milieux différents, des tons différents... et ce sur plus d'une vingtaine de films  (j'en ai cité que 15, mais c'était une sélection toute personnelle parmi les films que j'ai VU bien évidemment).

Audiard n'a jamais fait de série télé. Et si je m'en réfère à ta comparaison en termes de "longueur de péllicule", Audiard part perdant à cause de ça ?Dieu sait ce qu'il aurait pu faire sur une série des "Tontons flingueurs" par exemple ! Mais c'est un univers qu'il connaissait déjà, et il aurait eu en cela un peu moins de mérite qu'en explorant l'univers comique des Barbouzes en long-métrage par exemple.

Astier n'a vértiablement que trois ans de carrière sur une seule oeuvre (cfr ci-dessous), contre plus de trente ans et 128 films... Je crois qu'on pourra se faire une idée plus précise du vrai potentiel d'Astier quand il se sera attaqué à un autre univers que la sphère parodique de Kaamelott. Et cette affirmation n'enlève rien à la qualité indiscutable de sa série et à son propre talent, plus qu'évident.
Quote
Quote
Bon ben je verrais ça. ;)
Ils en sont où sur M6, niveau diff ?
La saison 4 s'est terminée le mois dernier...
Ah ok. Et il rediffuse quoi en ce moment sur la chaîne ?
Quote
La saison 5 commence au printemps prochain, normalement.
Le problème c'est qu'Astier a dit qu'elle commencerait sur un téléfilm de 52mn, or celui-ci était prévu à la base pour septembre prochain... Espérons que ça ne signifie pas que la saison 5 est repoussée à la rentrée 2007 ! Je doute fort que M6 accepte l'idée de se passer de l'audimat de la série pendant si longtemps...
Je le crois aussi !
Quote
Il y a plein de petits chocs tout au long de la série...
Regarde la coiffure d'Arthur. Il a les cheveux hirsutes dans les saisons 1 & 2, puis une "coupe romaine" dans la saison 3 (j'ai eu du mal à m'y faire au début)
Marrant, de même.
Pour l'heure, je préfère encore sa coiffure longue et bouclée. Elle conférait un je ne sais quoi de ridicule qui me plaisait bien. :p
Quote
puis un mélange des deux dans la saison 4... La coupe de Lot d'Orcanie, également
C'est qui, déjà ? Le perso joué par François Rollin ? Je ne l'ai vu que dans un seul épisode jusqu'ici, le succulent "Le combat des chefs" je crois ? :D
Quote
Tout est plus lissé, et en même temps on n'a pas l'impression de carton-pâte, on sent juste qu'il y a plus de moyens, et une volonté que tout l'argent investi se montre à l'écran ;)
Hâte de voir ça. ^^
On a une idée de la date de sortie du Livre IV en DVD ? Etant donné que je l'ai pas vu en diff télé, ça va me manquer sévère quand j'aurais bouclé le Livre III...  :unsure:
Private Witt (J. Caviezel) : Do you ever feel lonely?
First Sgt.Welsh (S. Penn) : Only when I'm around people...
The Thin Red Line (Terrence Malick, 1998).

Offline theWu

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 28
  • Gender: Male
  • OMG! I'm a P1r4t3 è_é
    • View Profile
    • Cyber-Chronicles
Petite précision : les pièces d'Astier ne tournaient pas du tout autours de l'univers médiéval. Faudrait tomber sur quelqu'un qui les a vue, mais je ne suis pas sûr que les lyonnais soient majoritaires par ici. On verra également de quoi il est capable sur d'autres thèmes d'ici deux trois ans, puisqu'il a annoncé qu'après le troisième film de Kaamelott (consécutifs à la septième saison, si j'ai bien suivi) il arrêtait pour faire autre chose. J'espère qu'il aura de meilleurs choix que son seul rôle au cinoch pour l'instant (dans le très médiocre "sous-La Vérité si je ments" Comme t'y es belle!). Peut-être reconnaitra-t-on sa patte sur le prochain Astérix, puisque non seulement il y a joue, mais d'après la page Wikipedia du film, il a joué les script-doctor sur le scénar.

Quant à la comparaison en longueur de pélicule, je suis forcément du même avis qu'Arion : le cinoch et la télé sont deux médias très différents et il me semble peu adéquat de juger de la qualité d'écriture sur des courts de 3 min 30 (même s'il y en a beaucoup et s'il y a une trame générale qui se dégage) en les comparant à des longs d'une heure trente. Ne fut-ce que pour des raisons de tempo, de rythme et de cohérence, l'écriture du gag n'est forcément pas similaire.